vendredi 19 octobre 2012

Un autre regard sur les N.D.E



Un autre regard sur les expériences de mort imminente

En guise d’introduction à la prochaine conférence INREES sur les expériences de mort imminente, Stéphane Allix nous annonce l’arrivée d’un grand spécialiste du sujet au sein des membres d’honneur de l’INREES : Pim van Lommel. Retour sur les questionnements que ces expériences soulèvent au sein du corps médical.
Nous sommes particulièrement fier d'accueillir le Dr Pim van Lommel en qualité de membre d'honneur de l'INREES. Le Dr van Lommel est actuellement l'un des plus importants spécialistes des Expérience de mort imminente, EMI (NDE en anglais) au monde. Il est l'auteur d'une étude scientifique capitale sur les EMI publiée dans la prestigieuse revue médicale « The Lancet » en 2001. A la suite de ses recherches scientifiques récentes portant sur des expériences de mort imminente vécues par des personnes ayant survécu à un arrêt cardiaque, le Dr van Lommel a défini un nouveau concept sur la continuité de la conscience. Il nous rejoint, convaincu « que l'INREES peut jouer un rôle important en encourageant l'étude scientifique des expériences extraordinaires, et ainsi, faire également évoluer l'opinion du grand public en cassant le tabou scientifique qui prévaut sur l'approche de ce genre d'expériences. » 

De très nombreuses personnes ont vécu des expériences de mort imminente au cours d’accidents, sur des tables d’opération, ou dans d’autres circonstances différentes. Elles reprennent connaissance après avoir été déclarées mortes durant trente seconde, une minute, deux minutes, parfois plus, et rapportent pourtant avoir vécu une expérience consciente durant ce moment d’inconscience. 

De fait, les EMI posent plusieurs problèmes de taille au monde médical : comment un état de conscience peut-il se poursuivre après l’arrêt du cerveau ? De façon plus générale, plusieurs caractéristiques du déroulement d’une EMI ne reçoivent aucune explication satisfaisante, encore aujourd’hui. Par exemple, une des plus incroyables : des milliers de témoins rapportent sortir de leur corps et en médecine, ça n’a pas de nom, ça n’est pas possible. En conséquence, il est légitime de poser plusieurs hypothèses. Par exemple, les EMI constituent-elle une partie du processus du décès ? Doit-on replacer le moment de la mort au-delà de ce que nos instruments sont en mesure de détecter aujourd’hui ? Ou se peut-il que ces expériences soient le début d’un processus de transformation et que cette partie de nous qui perçoit, qui regarde, qui voit, continue son existence même après que le corps ait définitivement cessé de fonctionner ? 

Ces questions, pour fondamentales qu’elles soient, ne doivent cependant pas nous éloigner d’une autre caractéristique majeure des EMI : elles bouleversent ceux qui les vivent, les transforment profondément. Et c’est de cela dont vont nous parler Nicole Canivenq, Xavier Rodier et le Père Patrice Gourrier le Mardi 4 mai prochain à 19h50. Comment une expérience de quelques secondes a pu changer leur vie ? Nicole a vécu son EMI lors d’un violent accident de la route, le Père Patrice Gourrier, à l’hôpital, quelques semaine avant d’être ordonné prêtre, et Xavier, lors d’une tentative de suicide. Tous les trois vont nous parler de leur expérience, et de leur vie à la suite de ces quelques secondes déterminantes, passées à la « frontière ».

L'auteur de l'article


Ecrivain, réalisateur et fondateur de l'INREES

D'autres ont aimé...


A l'occasion de la sortie du coffret DVD de la série...

Chaque film de Tim Burton réserve son lot de phénomènes...

Au-delà est l'histoire de trois personnages hantés par la...

Comment réagir face à la perte d’un être cher ? Julie...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire