vendredi 1 juin 2012

A peine croyable



Chers amis,
Imaginez un pays où les policiers sont poursuivis par la Justice lorsqu'ils se défendent contre les criminels.
Imaginez un pays qui laisse des prisonniers s'évader librement, en leur faisant faire des activités sans surveillance à l'extérieur de la prison.
Imaginez un pays où la prison à perpétuité correspond à 20 années de prison en moyenne, si bien que des tueurs en série peuvent être relâchés dans la force de l'âge, et faire de nouvelles victimes.
Eh bien ce pays, vous l'avez deviné, c'est la FRANCE !!!
Des dirigeants déconnectés
Le 21 mai 2012, un prisonnier profite de la première sortie officielle de la nouvelle garde des Sceaux, Christiane Taubira, pour s'évader.
La chose est facile : il participe à un tournoi sportif « interprison » à Bercy, auquel la nouvelle ministre a tenu à assister pour afficher sa proximité avec les prisonniers.
«  Les joueurs pouvaient sortir sans contrainte pendant le tournoi pour fumer une cigarette ou s'acheter à manger. », explique le journal Le Monde (édition du 23 mai 2012, page 8).
Cette marque d'indulgence pour des malfaiteurs condamnés par la Justice montre la profonde irresponsabilité du ministère de la Justice, pour ne pas dire sa complicité. La nouvelle ministre n'a d'ailleurs pas daigné présenter ses excuses, ni faire le moindre commentaire, alors que cet événement prévisible met en danger des citoyens innocents.
Une vidéo à voir d'urgence
En revanche, le ministère de la Justice n'a jusqu'à présent donné aucun signe d'indulgence avec le policier qui a été mis en examen pour homicide volontaire le 26 avril 2012, pour avoir tiré sur un malfaiteur qui le menaçait avec un pistolet chargé.
Il ne fait donc aucun doute que, sans une réaction organisée des citoyens, le gouvernement ne prendra pas les mesures qui s'imposent pour faire reculer la criminalité.
C'est pourquoi je vous demande de prendre quelques minutes pour voir cette vidéo et agir : petitions.institutpourlajustice.com/referendum/video.html.
Un grand merci pour votre aide.
Laurence Havel
Institut pour la Justice

PS : Si vous ne voulez pas laisser la situation se dégrader, merci de participer à notre grand référendum pour la Justice en cliquant ici


Institut pour la Justice

Institut pour la Justice - 140 bis, rue de Rennes - 75006 Paris
www.institutpourlajustice.com - www.publications-justice.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire